• Français
  • Skip to Content
    KBC Groupe
    Select your language
    Search

    KBC Groupe: Résultat du quatrième trimestre: 621 millions d'euros

    Hors séance boursière – Information réglementée*

     

    • Une excellente performance livrée par les franchises de bancassurance commerciales dans nos activités et marchés principaux.
    • Les volumes de crédits ont progressé de 1% en glissement trimestriel et de 5% en rythme annuel (abstraction faite de la vente d'une partie du portefeuille de crédits irlandais). Les volumes de dépôts (hors certificats de dette et mises en pension) sont restés stables en glissement trimestriel et ont progressé de 5% en rythme annuel, toutes les divisions signant une hausse sur l'année.
    • Les revenus nets d’intérêts ont augmenté de 3% en glissement trimestriel et de 2% en rythme annuel (sur une base comparable). Ils ont été portés par plusieurs facteurs, y compris la belle croissance du volume de crédits, la hausse des taux d'intérêt en République tchèque et la baisse des coûts de financement, mais ont continué d'être pénalisés par la pression exercée sur les marges de crédit et la faiblesse des rendements de réinvestissement sur nos marchés clés de la zone euro.
    • Les revenus techniques de nos activités d'assurance non-vie ont grimpé de 31% par rapport au même trimestre un an plus tôt, dès lors que la hausse des primes acquises et le recul des charges techniques n'ont été que légèrement contrebalancés par la baisse du résultat de la réassurance cédée. Le ratio combiné pour l'exercice complet 2018 s'établit à pas moins de 88%, un niveau qui correspond à celui enregistré pour l'exercice complet 2017. Les ventes de nos produits d'assurance vie ont augmenté de 33% par rapport au trimestre précédent mais se sont contractées de 13% par rapport au quatrième trimestre 2017.
    • Sur une base comparable, nos revenus nets de commissions ont baissé de 4% en glissement trimestriel et de 11% en rythme annuel, par suite d'un tassement marqué des marchés financiers. Dans les deux cas, cela s'explique principalement par la baisse des commissions sur la gestion d'actifs, elle-même imputable au tassement des volumes d'avoirs en gestion et au caractère plus défensif de l'allocation d'actifs.
    • Tous les autres éléments de revenus combinés ont chuté de 37% en glissement trimestriel en raison de la baisse des revenus à la juste valeur et liés au trading, et ce malgré la hausse des autres revenus nets (le quatrième trimestre a bénéficié du règlement d'anciens dossiers juridiques) et la légère augmentation des revenus de dividendes. Sur une base comparable, tous les autres éléments de revenus combinés ont baissé de 21% en glissement annuel, principalement sous l'effet de la contraction des revenus à la juste valeur et liés au trading, qui a été partiellement compensée par la hausse des autres revenus nets, dès lors que le trimestre de référence avait été affecté par une provision de 61,5 millions d'euros constituée en vue de l'examen, à l'échelle du secteur, des produits hypothécaires de type «tracker rate» octroyés en Irlande avant 2009.
    • Les coûts hors taxes bancaires sont restés globalement stables en rythme trimestriel, la baisse des charges de personnel et des frais à caractère unique ayant été contrebalancée par l'augmentation des dépenses ICT (sous l'effet de facteurs saisonniers), des frais professionnels et des coûts liés à la dépréciation et à l'amortissement. Ils ont en revanche baissé de 3% en glissement annuel, principalement sous l'effet de la diminution des dépenses de marketing. Si l'on exclut certains éléments hors exploitation, le ratio charges/produits s'établit à 57% pour l'exercice complet 2018, contre 55% au titre de l'exercice complet 2017.
    • Le trimestre a donné lieu à une augmentation de 30 millions d'euros au niveau des réductions de valeur sur crédits, essentiellement attribuable à plusieurs crédits d'entreprises en Belgique. Le coût du crédit ressort à un très favorable -0,04% pour l'exercice complet 2018 (un chiffre négatif indique un impact positif sur les résultats), contre -0,06% pour l'exercice complet 2017.
    • Notre position de trésorerie est restée robuste, tout comme notre base de capital, avec un ratio common equity de 16% (à pleine charge, selon le compromis danois). Notre ratio de levier financier («leverage ratio») s'établissait à 6,1% à la fin de l'exercice 2018.

    Veuillez lire le communiqué intégral en annexe.​​

     

     

    Johan Thijs, Chief Executive Officer:

    Nous avons enregistré un bénéfice net de 621 millions d’euros au quatrième trimestre 2018. Cet excellent résultat s'explique notamment par une hausse des revenus nets d'intérêts, un ratio combiné exceptionnel en assurance non-vie et une gestion stricte des coûts. Ce chiffre pour le quatrième trimestre vient s'ajouter aux 1 948 millions d'euros enregistrés sur les neuf premiers mois de l'année, portant ainsi le résultat pour l'exercice complet 2018 à un total solide de 2 570 millions d'euros, un niveau conforme aux 2 575 millions d'euros enregistrés sur l'ensemble de l'exercice 2017. Les volumes de crédits ont augmenté de 5% en rythme annuel, tout comme les volumes de dépôts (hors certificats de dette et mises en pension).


    Notre solvabilité se maintient à un niveau robuste. Le ratio common equity s'est établi à 16% à la fin de l'exercice complet 2018, après distribution du dividende. Un dividende total (brut) de 3,5 euros par action (qui sera proposé à l'Assemblée Générale des actionnaires en mai) se traduira par un taux de mise en paiement de 59% pour l'exercice financier 2018.


    Comme annoncé précédemment, KBC Bank Ireland a finalisé la vente d'une partie de son portefeuille de crédits legacy au cours du trimestre sous revue, ce qui s'est traduit par une forte contraction de 10 points de pourcentage de son ratio de crédits impaired, à 23%, et par une diminution de 1 point de pourcentage du ratio de crédits impaired du groupe, à 4,3%.


    En ce qui concerne la durabilité, nous mettons tout en œuvre pour améliorer l'impact social positif de nos activités quotidiennes. Nous surveillons activement notre impact écologique et proposons un large éventail d'opportunités d'investissement socialement responsable. Ces efforts ont eu pour effet d'améliorer le score que nous décernent les analystes de durabilité tiers (tels que Sustainalytics).Nous avons depuis longtemps l'habitude d'aborder la durabilité de manière ouverte et transparente avec l'ensemble de nos parties prenantes. Ainsi, en tant que membre de l’Initiative Financière du Programme environnemental des Nations Unies (UNEP FI), nous deviendrons le premier organisme financier belge à adhérer aux nouvelles directives en matière de banque responsable, comme annoncé en décembre.


    Les conditions économiques en Europe sont globalement bien orientées, bien que le pic de croissance soit derrière nous. La baisse des taux de chômage et le manque croissant de main-d'œuvre dans certains pays européens, combinés à une inflation progressive des salaires, continueront cela dit de soutenir la consommation des ménages. En outre, les investissements resteront également un moteur de croissance majeur. Les principaux éléments qui pourraient sérieusement peser sur le sentiment et la croissance économiques en Europe demeurent le risque d'une poursuite de la démondialisation économique (y compris une escalade des conflits commerciaux), le Brexit et les troubles politiques dans certains pays de la zone euro.


    Nous avons pour objectif final de financer et de concrétiser les rêves de nos clients, actionnaires et autres parties prenantes. Cet objectif, tous nos membres du personnel s'efforcent de le réaliser. Nous sommes extrêmement reconnaissants envers nos clients pour la confiance qu’ils nous témoignent et qui nous encourage d'autant plus à nous imposer en tant que référence dans le domaine de la bancassurance dans l'ensemble de nos pays stratégiques.
     

     * Ce communiqué contient des informations soumises à la réglementation sur la transparence des entreprises cotées en Bourse.

    Contactez-nous
    Viviane Huybrecht General Manager KBC Corporate Communication / Spokesperson
    Viviane Huybrecht General Manager KBC Corporate Communication / Spokesperson
    A propos de KBC Group

    En cas de doute ou de discussion sur le contenu des communiqués de presse, les versions publiées sur www.kbc.com/fr/communiques-de-presse sont la seule référence.

    KBC Group
    Havenlaan 2
    B - 1080 Brussels
    Belgium