KBC Groupe
Select your language
    Search

    KBC 3Tr2015 : Robuste bénéfice trimestriel de 600 millions d’euros.

    Excellent bénéfice de 1,8 milliard d’euros sur les neuf premiers mois de 2015.

    Lundi 16 novembre 2015 — Nos clients ont continué de nous témoigner leur confiance durant la période estivale : les volumes de prêts et de dépôts ont augmenté dans la quasi-totalité des pays où nous opérons, et notre bénéfice a également progressé sur fond de faibles pertes sur crédit. Dans un contexte de reprise économique, mais aussi de taux d’intérêt bas et de marchés financiers volatils, KBC clôture le troisième trimestre 2015 sur un bon bénéfice net de 600 millions d’euros. Ce montant se révèle quelque peu inférieur aux 666 millions d’euros enregistrés au trimestre précédent et aux 608 millions d’euros engrangés au même trimestre de l’année passée. Le résultat total pour les neuf premiers mois de 2015 s'établit à 1 776 millions d’euros. Le modèle commercial s’est révélé très performant, comme illustré par le fait que tous les pays affichent un bénéfice au troisième trimestre.

    (Communiqué de presse intégral en annexe)

    Principales données financières du troisième trimestre 2015 par rapport au deuxième trimestre 2015 

     

    • Nos franchises de banque et d’assurance ont toutes deux réalisé une bonne performance sur nos marchés clés et dans nos principales activités.

    • Nous avons de nouveau octroyé plus de prêts en Belgique (+2%), en République tchèque (+2%), en Slovaquie (+5%) et en Bulgarie (+3%). Les dépôts de clients ont en outre encore augmenté dans la quasi-totalité des pays où nous opérons : République tchèque (+2%), Hongrie (+1%), Slovaquie (+3%), Bulgarie (+4%) et Irlande (+4%).

    • Sous l’influence de la baisse des commissions de remboursement anticipé et de l’environnement de taux bas, nos revenus nets d’intérêts ont diminué de 3% et la marge nette d’intérêts s’est rétrécie, passant de 2,06% à 1,99%.

    • Les ventes de produits d’assurance non-vie ont progressé sur tous nos marchés en rythme annuel et le ratio non-vie combiné s’inscrit à un excellent niveau de 89% year-to-date. Les ventes de produits d’assurance vie ont reculé.

    • Le volume des actifs que nos clients confient à KBC a continué d’augmenter. En dépit de cette évolution positive des entrées nettes, le total des actifs sous gestion de notre groupe a légèrement diminué pour atteindre 200 milliards d’euros, principalement en raison de la performance médiocre du marché. Victimes d’un recul des ventes et d’un marché peu performant, nos revenus nets de commissions se sont nettement repliés par rapport à leur excellent niveau du deuxième trimestre et devraient s’établir dans une fourchette de 360 à 370 millions d’euros au quatrième trimestre.

    • Le résultat des instruments financiers à la juste valeur s’est révélé modeste en raison, entre autres, de la valorisation stable des produits dérivés auxquels nous recourons à des fins de gestion de l’actif et du passif ainsi que des faibles revenus générés par la salle des marchés.

    • Abstraction faite des taxes bancaires spécifiques, les charges ont baissé de 2%. Le ratio charges/revenus s’établit à un bon niveau de 54% year-to-date.

    • Les pertes sur crédits sont faibles et représentent 0,23% de notre portefeuille de prêts year-to-date.

    • Notre position de trésorerie reste robuste et notre base de capital – avec un ratio common equity de 17,4% (à pleine charge, selon le compromis danois) – est toujours nettement supérieure à l’objectif réglementaire.

    Johan Thijs, CEO de notre groupe :

    « La confiance que nous témoignent les clients tant existants que nouveaux montre que notre approche porte ses fruits. Nous avons enregistré un excellent résultat de 600 millions d’euros au troisième trimestre grâce à nos robustes franchises de banque et d’assurance – et ce, dans un climat économique difficile. La confiance que nous accordent les clients se reflète dans la croissance des dépôts et du portefeuille de prêts, dans l’augmentation nette des ventes de produits d’investissement ainsi que dans nos produits d’assurance. Je suis également ravi de constater que tous les pays ont réalisé un bénéfice au cours du trimestre sous revue. La persistance de taux d’intérêt bas reste cependant un défi pour l’ensemble de l’industrie financière. Par ailleurs, la volatilité régnant sur les marchés financiers complique les activités de commissionnement. Quoi qu’il en soit, nous continuons d’investir dans l’avenir et poursuivons proactivement le déploiement de nos plans de numérisation afin d’optimiser encore le service à la clientèle.

    Sur le front réglementaire, la Banque nationale de Belgique a communiqué le nouveau montant des réserves de fonds propres applicables aux banques belges d’importance systémique, dont la nôtre. Pour le groupe et ses parties prenantes, cette décision de l’autorité réglementaire clarifie les exigences de fonds propres devant être remplies par KBC. Nous sommes à l’aise avec le montant des réserves de fonds propres supplémentaires exigé par la Banque nationale, que nous avons d’ores et déjà intégré à nos modèles de gestion du capital. Au regard de l’actuelle robustesse de notre position de capital, nous sommes en mesure d’absorber facilement ce supplément tout en poursuivant nos ambitions stratégiques et notre objectif d’un ratio de distribution de dividende d’au moins 50%. Il s’agit là d’un signal rassurant adressé à toutes nos parties prenantes, qui placent leur confiance en nous. »

    Consultez également le communiqué intégral en annexe

    Contactez-nous

    Viviane Huybrecht

    General Manager KBC Corporate Communication / Spokesperson

    Published with Prezly