• Nederlands
  • Français
  • English
  • Search

    KBC contribue à l'éducation financière des jeunes

    Get-a-Teacher transmet le savoir financier jusque dans la classe

    Mardi 9 mai 2017 — L'éducation financière fait partie des objectifs des étudiants de l'enseignement secondaire et est l'un des domaines de prédilection de la politique de durabilité de KBC.

    C'est pourquoi KBC a développé des initiatives visant à améliorer les connaissances financières, principalement chez les jeunes. Grâce à Get-a-Teacher, les écoles ont la possibilité de 'commander' un enseignant auprès de KBC. Cet enseignant est un collaborateur de KBC spécialement sélectionné à cet effet.

    Il s'agit d'une offre gratuite, sans aucun engagement, destinée aux clients KBC et aux non-clients, indépendante de la communication commerciale de KBC Bank. Aucun logo KBC n'apparaît dans les programmes pédagogiques et les produits et les services de KBC n'y sont ni cités ni promus. 

    L'idée a été développée pour la partie néerlandophone du pays.

    Ces dernières années, KBC a de plus en plus souvent été sollicité par les écoles secondaires et supérieures pour l'enseignement des matières bancaires. KBC se lance par conséquent dans une nouvelle rationalisation de l'effort actuel.

    Daniel Falque, CEO de KBC division Belgique : “KBC entend jouer son rôle sociétal et s'engage à assurer l'éducation financière des jeunes. Avec Get-a-Teacher, KBC partage son expertise financière jusque dans la classe. L'initiative suscite un intérêt massif et remporte un franc succès. La demande, qui émane non seulement des écoles, mais aussi des hôpitaux, des asbl et autres associations, est telle que l'agenda est d'ores et déjà très rempli pour cette année scolaire. Cette initiative répond donc clairement à un besoin réel. Par cette initiative durable, KBC espère avoir un impact positif sur la société.”

    Get-a-teacher dans la pratique

    Les programmes pédagogiques de Get-a-Teacher ont été élaborés en collaboration avec Skilville[1], une organisation aidant les élèves en Flandre à atteindre les objectifs transdisciplinaires et à acquérir les compétences clés (ce qui va au-delà de l'éducation financière).

    L'offre s'adresse avant tout aux écoles d'enseignement secondaire général, technique, professionnel et artistique.
    À partir de l'année académique 2017-2018, elle sera étendue aux écoles supérieures et aux universités. Elle sera essentiellement élaborée sur mesure.

    Pour les écoles secondaires, trois programmes ont été élaborés. Tous ont été adaptés au groupe cible, conformément aux objectifs, et conçus dans une approche pédagogique.

    • Le programme A, destiné au 2e degré de l'enseignement secondaire général, technique et professionnel, explique le fonctionnement d'une banque dans le domaine des paiements, de l'emprunt, de l'épargne et des investissements (les bases), avec une attention particulière pour les possibilités pratiques en matière de paiements, d'emprunt et de dettes.
    • Le programme B, destiné au 3e degré de l'enseignement général, technique et professionnel, explique le fonctionnement d'une banque dans le domaine des paiements, de l'emprunt et de l'entrepreneuriat avec une attention particulière pour les assurances, l'épargne et les investissements.
    • Le programme C, destiné aux élèves suivant une orientation économique et commerciale, couvre, outre les informations générales, les différents aspects de l'entrepreneuriat et comporte une étude de cas - comment créer son entreprise.

    Durant la leçon de deux heures, en fonction de la classe ou du niveau, différents sujets liés aux possibilités de paiement, à l'épargne et aux investissements, à l'emprunt, aux assurances et thèmes associés sont abordés. Les étudiants sont initiés à des situations financières personnelles en particulier et au monde financier en général. Les leçons sont interactives et accordent beaucoup d'importance à l'univers des jeunes. Les “teachers”/enseignants – leur nombre se limite aujourd'hui à 20 -  sont essentiellement de  jeunes collaborateurs de KBC, diplômés et très motivés. Tous sont enthousiastes et souhaitent apporter aux jeunes un regard critique sur l'information financière. Une formation spécialisée leur est dispensée.

    Depuis mars, la proposition et l'approche sont testées dans plusieurs écoles de Leuven, Kontich et Diest. Plus de 200 leçons sont déjà prévues dans diverses écoles de Flandre.

    De plus amples informations sont disponibles sur https://www.kbc.be/particuliers/fr/campagne/get-a-teacher.html.

     

    [1] SKILLVILLE est un outil multimédia en ligne, aidant les élèves à acquérir des compétences clés.

     

     

     

     

    Contactez-nous

    Viviane Huybrecht

    General Manager KBC Corporate Communication / Spokesperson