• English
  • Français
  • Nederlands
  • Search

    KBC et Cegeka testent une application blockchain novatrice pour les PME

    Mardi 12 juillet 2016 — KBC et la société IT spécialisée Cegeka ont, avec le concours des diverses autres entreprises, été les premières sur le marché à tester avec succès Digital Trade Chain (“DTC”), une solution blockchain offrant aux PME l’opportunité de gérer leurs transactions commerciales internationales en toute sécurité. La croissance de nombreuses PME belges dépend en effet du volume de leurs activités d’import export. Pas moins de 77%[1] des exportations belges sont destinées aux autres pays européens, principalement les pays limitrophes. Les grandes entreprises ont recours pour cela aux crédits documentaires pour limiter le risque d’entreprise. Or cette solution ne convient souvent pas aux entreprises de taille plus modeste.  

    KBC et Cegeka continuent dès lors de développer Digital Trade Chain et négocient avec d’autres tierces parties pour élargir encore la plateforme et améliorer so accessibilité.

    [1] Agence pour le Commerce extérieur, Foreign Trade Statistics 01-03/2016

    La nouvelle application internet ‘Digital Trade Chain’ de KBC est une plateforme numérique permettant aux PME de suivre efficacement leurs transactions commerciales internationales, de mieux maîtriser leurs risques et de simplifier le financement de leurs échanges commerciaux. DTC s’appuie sur les quatre parties en présence: d’une part le vendeur et l’acheteur, d’autre part KBC et l’établissement financier de la contrepartie. L’application enregistre tout le processus commercial - de la commande jusqu’au paiement - sur une flowchart numérique et garantit le paiement lorsque tous les engagements ocontractuels ont été respectés. L’ensemble du processus piloté par la plateforme entièrement automatisée et disponible 24h sur 24 et 7j sur 7 est aussi beaucoup plus rapide que le système d’échange de documents traditionnel. Il réduit aussi l’administration au minimum pour le back-office.

    Luc Gijsens, CEO Marchés internationaux su groupe KBC explique: “L’importance croissante des applications numériques contraint souvent nos clients PME à reconsidérer leur manière de gérer leurs affaires. KBC se propose de leur fournir des solutions innovantes qui leur éviteront de rater le train du numérique. Le succès de ce test de Digital Trade Chain prouve que la technologie blockchain offre indéniablement des opportunités que nous allos à présent tester et developper plus en profondeur.

    KBC a choisi Cegeka en raison de la spécialisation de cette entreprise IT dans le domaine blockchain. KBC examine à présent avec les banques des pays limitrophes et avec ses marchés de base en Europe centrale comment cette application blockchain pourrait faciliter et  renforcer les échanges commerciaux internationaux entre PME dans ces pays.

    Essai réussi

    L’application DTC avait été mise à l’essai dans 17 PME de divers secteurs , puis testée par Bru Textiles[1] et Aristide[2], deux entreprises textiles de Kontich. La grande convivialité de l’application et la limpidité du processus transactionnel, tant pour l’importateur que pour l’exportateur, ont été salués comme ses principaux atouts. DTC est facile à utiliser, tant sur PC que sur tablette et smartphone. Ce test ainsi que les questionnaires soumis aux clients ont permis de recueillir des suggestions qui nous permettront d’enrichir encore davantage la solution proposée. KBC et Cegeka examineront ensuite si les suggestions sont réalisables. Si des tests ultérieurs confirment le succès de cette première phase de tests, KBC déploiera l’application sur le marché.

     

    Note aux rédactions:

    Pour en savoir plus sur le fonctyionnement pratique de DTC, cliquez ici pour une petite démo de 1’15’’ ou ici pour un démo plus large de 3’16’’(uniquement en anglais).

    La technologie Blockchain est fondée sur le principe d’une comptabilité partagée tenue par chacun des participants au réseau. Chaque transaction est validée par tous les participants en se référant à la comptabilité partagée. Une transaction peut aussi contenir des données. Lorsque le réseau avalise une transaction, elle est inscrite dans les livres comptables qui sont ensuite cryptés, de sorte que toute modification ultérieure des écritures est impossible. L’application DTC de KBC se fondant sur une blockchain de type permissioned groupant des smart contracts la responsabilité juridique de toutes les parties concernées est clairement définie et l’authenticité des conclusions proposées par le système est garantie.

     

    [1] Plus d’infos sur Bru Textiles: http://www.brutex.com

    [2] Plus d’infos sur Aristide: http://www.aristide.be