KBC Groupe : Bénéfice de 697 millions d'euros au troisième trimestre

Hors séance boursière – Information réglementée*

  • Les franchises de bancassurance commerciales ont réalisé un beau parcours sur nos marchés clés.
  • Les revenus nets d’intérêts ont augmenté de 4% en glissement trimestriel et reculé de 4% en rythme annuel. La progression en glissement trimestriel est essentiellement attribuable à l'incidence positive des opérations de refinancement à plus long terme ciblées du programme TLTRO III, à un élément exceptionnel positif lié aux obligations indexées sur l’inflation (assurance), à des marges plus élevées sur la production de nouveaux crédits hypothécaires que sur celles des encours de portefeuille en Belgique, en République tchèque et en Slovaquie et enfin à l’augmentation de l’impact positif des swaps de change ALM sur une base nette. Ces éléments ont plus que compensé l’incidence négative des baisses de taux passées décidées par la CNB en République tchèque et du repli des revenus de réinvestissement en général. La baisse en rythme annuel est pour sa part principalement imputable aux baisses des taux passées de la CNB en République tchèque, à la dépréciation en rythme annuel de la couronne tchèque et du forint hongrois par rapport à l’euro, et à l’incidence négative de la faiblesse des revenus de réinvestissement, lesquelles n’ont pas pu être pleinement compensées par l’impact positif des opérations de refinancement à plus long terme ciblées (TLTRO III), de l’élément exceptionnel positif susmentionné, du ‘tiering’ de la BCE et de l’expansion du portefeuille de crédits et d’obligations.
  • Les volumes de crédits ont augmenté de 1% en glissement trimestriel et de 4% en rythme annuel, toutes les divisions signant une hausse en rythme annuel. Le volume des crédits accordés avec suspension des paiements d’intérêts dans le cadre des divers régimes de soutien se montait à fin septembre 2020 à 13,7 milliards d’euros (selon la définition de l’ABE). Les dépôts (hors certificats de dette) ont progressé de 1% en glissement trimestriel et de 9% en rythme annuel, toutes les divisions signant ici aussi une hausse sur l'année.
  • Les revenus techniques issus de nos activités d'assurance non-vie (primes moins charges, plus résultat de la réassurance cédée) ont reculé de 9% par rapport au trimestre précédent, qui incluait des charges techniques fortement réduites du fait des mesures de confinement. Ils affichent une croissance en rythme annuel de 22%, permise par la combinaison d’une hausse des recettes de primes et d’une diminution des charges techniques. Par conséquent, le ratio combiné ressort à un excellent 83% pour les neuf premiers mois de 2020. Les ventes de nos produits d'assurance vie se sont contractées de 25% par rapport au trimestre précédent mais progressent de 4% par rapport au même trimestre de 2019.
  • Les revenus nets de commissions ont légèrement augmenté (1%) par rapport au trimestre précédent et affichent une baisse de 12% en rythme annuel. En glissement trimestriel, l’incidence positive de la hausse des commissions liées à la gestion d’actifs a été en partie neutralisée par l’augmentation des commissions de distribution versées. En rythme annuel, tant les commissions liées à la gestion d’actifs que celles issues des services bancaires ont diminué, tandis que les commissions de distribution versées ont augmenté.
  • Les revenus à la juste valeur et liés au trading se sont établis à 85 millions d’euros, en dessous du niveau très élevé du trimestre précédent, et enregistrent une croissance en rythme annuel. Dans l’ensemble, la chute importante subie par les revenus à la juste valeur et liés au trading au premier trimestre 2020 est désormais en grande partie compensée, grâce aux statistiques positives des deux trimestres qui ont suivi.
  • Tous les autres éléments de revenus combinés ont chuté de respectivement 31% et 19% par rapport au trimestre précédent et au troisième trimestre 2019, essentiellement parce que le trimestre sous revue a inclus un élément exceptionnel négatif lié à l’examen des ‘tracker mortgages’ en Irlande et des revenus de dividendes en baisse.
  • Les coûts ont été réduits. Hors taxes bancaires, ils ont reculé de 4% par rapport au troisième trimestre 2019 sous l’effet des mesures de réduction des coûts mises en place. Par rapport au niveau bas atteint au deuxième trimestre, les coûts ont progressé de 3%. Le ratio charges/produits s’établit à 59% sur les neuf premiers mois de 2020, contre 58% pour l’exercice complet 2019, si certains éléments hors exploitation sont exclus et que les taxes bancaires sont réparties de façon homogène sur l'année entière.
  • Les réductions de valeur sur crédits se sont montées à 52 millions d’euros pour le trimestre sous revue, très en dessous des charges de 845 millions d’euros enregistrées au trimestre précédent, un montant qui incluait 746 millions d’euros de provisions collectives constituées au titre de la crise du coronavirus. Par conséquent, le ratio de coût du crédit s'est établi à 0,61% pour les neuf premiers mois de l'année, contre 0,12% pour l'exercice complet 2019.
  • Notre liquidité est restée solide, avec un ratio LCR de 142% et un ratio NSFR de 146%, tout comme notre base de capital, avec un ratio common equity à pleine charge de 16,6%.
   Veuillez lire le communiqué intégral en annexe.

Johan Thijs, Chief Executive Officer

Pendant le troisième trimestre consécutif marqué par les défis de la pandémie, nous avons été confrontés à la dure réalité d’un virus encore loin d'être éradiqué. La pandémie continue en effet de faire souffrir les populations du monde entier et de causer des bouleversements économiques sans précédent. Les différentes mesures de relance mises en œuvre par les gouvernements devraient cependant aider à maîtriser l’impact global de la crise à l'avenir. De toute évidence, la crise du coronavirus aura sur la société un impact à long terme considérable. Ses conséquences dépendront également du nombre et de l’intensité des éventuels nouveaux foyers, mais aussi du temps qu’il faudra pour concevoir et distribuer un vaccin ou un traitement.

Dans le même temps, nous avons travaillé d’arrache-pied avec les agences gouvernementales pour soutenir l’ensemble des clients affectés par le coronavirus en instaurant efficacement des mesures de soutien, parmi lesquelles le report des échéances de crédit. Sur l’ensemble de nos six pays domestiques, nous avons octroyé, à fin septembre 2020, un total de 13,7 milliards d'euros de reports de paiement de crédits (selon la définition utilisée par l’ABE), ainsi que 0,6 milliard d’euros de crédits dans le cadre des régimes publics de garantie mis en œuvre face à la crise du coronavirus. En parallèle, nous avons continué d’apporter un niveau de service élevé à tous les clients de nos marchés clés, grâce à l’expertise et à l’implication de nos collaborateurs, mais aussi grâce aux efforts et aux investissements que nous avons réalisés ces dernières années sur le front de la transformation numérique. Étant donné l’accélération de la numérisation dans le sillage de la pandémie, nous récoltons clairement les fruits de nos efforts consentis dans la transformation numérique. Nous continuerons par ailleurs à élaborer des solutions pour faciliter la vie de nos clients de manière proactive, grâce notamment à l'utilisation intensive de l'intelligence artificielle et de l'analyse des données. Nous approfondirons ce sujet et d'autres lors d'un point distinct sur la stratégie aujourd'hui, et le communiqué de presse correspondant sera publié à 13 heures CET.

En ce qui concerne nos résultats financiers, nous avons enregistré au troisième trimestre un bénéfice net de 697 millions d’euros, ce qui a débouché sur un rendement sur capitaux propres de 15% au troisième trimestre 2020 (après répartition égale des taxes bancaires sur l’année). Ce résultat dépasse largement le bénéfice net de 210 millions d’euros comptabilisé au trimestre précédent, lequel avait inclus 746 millions d’euros de provisions collectives constituées au titre de la crise du coronavirus. Nos revenus nets d’intérêts ont grimpé en glissement trimestriel, tandis que nos revenus à la juste valeur et liés au trading ont également eu bonne mine, malgré un recul par rapport au niveau exceptionnellement élevé observé le trimestre précédent. Dans le contexte actuel de faiblesse prolongée des taux, ces résultats trimestriels ont clairement bénéficié de la diversification réalisée dans le cadre du modèle de bancassurance intégré de KBC. Cela s’est reflété dans le solide résultat des activités non-vie (belle croissance des primes et excellent ratio combiné de 83% ‘year-to-date’) et dans la hausse des revenus nets de commissions. Les coûts sont restés nettement sous contrôle. La somme du résultat pour ce trimestre et du résultat enregistré au premier semestre porte le bénéfice net sur les neuf premiers mois de 2020 à 902 millions d’euros.

Notre solvabilité est restée très solide, avec un ratio common equity à pleine charge de 16,6%, soit un niveau bien supérieur aux exigences de fonds propres minimums actuelles de 7,95%. Notre liquidité est également restée solide, avec un ratio LCR de 142% et un ratio NSFR de 146% à la fin septembre 2020. En conséquence, nos réserves actuelles de fonds propres et de liquidité nous permettent de faire face en toute confiance aux défis actuels.

Pour conclure, j’aimerais profiter de cette occasion pour remercier l’ensemble des parties prenantes qui ont continué de nous faire confiance. Je souhaite remercier sincèrement tous les collaborateurs ayant déployé d’immenses efforts pour servir notre clientèle et soutenir le bon fonctionnement du groupe en ces temps qui ne cessent de nous poser des défis.

  * Ce communiqué contient des informations soumises à la réglementation sur la transparence des entreprises cotées en Bourse.

Contact us
Viviane Huybrecht General Manager KBC Corporate Communication / Spokesperson
Viviane Huybrecht General Manager KBC Corporate Communication / Spokesperson
About KBC Group

En cas de doute ou de discussion sur le contenu des communiqués de presse, les versions publiées sur www.kbc.com/fr/communiques-de-presse sont la seule référence.

KBC Group
Havenlaan 2
B - 1080 Brussels
Belgium