KBC Groupe
Select your language
    Search

    KBC Groupe: Excellent premier trimestre avec un bénéfice de 630 millions d’euros

    Jeudi 11 mai 2017 — Dans un contexte de politique monétaire très accommodante, de faiblesse persistante des taux d'intérêt et d'amélioration progressive de la croissance économique, en particulier en Europe centrale et en Irlande, KBC signe une fois encore une solide performance avec un bénéfice net de 630 millions d'euros, en forte hausse par rapport aux 392 millions d’euros au premier trimestre 2016 mais en recul par rapport aux 685 millions d'euros enregistrés au quatrième trimestre 2016, en raison de la distorsion due à la comptabilisation anticipée des taxes bancaires au premier trimestre. Nos volumes de crédits et de dépôts, ainsi que nos avoirs en gestion, ont continué de croître au premier trimestre 2017. En plus de la bonne performance de nos activités, les coûts sont restés sous contrôle, les réductions de valeur sur crédits à un niveau extrêmement bas et notre solvabilité est restée solide. En ce qui concerne l’Irlande, nous estimons pouvoir reprendre entre 120 et 160 millions d’euros de réductions de valeur sur crédits sur l’ensemble de l’exercice 2017.

    (Veuillez lire le communiqué intégral dans l'annexe.)

     

    Principales données financières du premier trimestre 2017

     

    • Nos franchises de banque et d’assurance ont à nouveau réalisé un beau parcours sur nos marchés domestiques et dans nos principales activités.
    • En glissement trimestriel, les crédits à la clientèle ont progressé de 1%, et les dépôts de 2%, et ce dans la quasi-totalité de nos marchés domestiques.
    • Les revenus nets d'intérêts – notre principale source de revenus – restent touchés par la faiblesse des revenus de réinvestissement, et ont baissé de quelque 3% sur le trimestre. La marge nette d'intérêts s'est établie à 1,88%, soit une baisse de 2 points de base en glissement trimestriel.
    • En rythme annuel, les primes encaissées sur nos produits d’assurance non-vie ont augmenté de 6% tandis que les demandes d’indemnisation ont reflué de 12%. Notre ratio combiné pour les assurances non-vie ressort ainsi à un niveau extrêmement bas de 79% pour le premier trimestre 2017. Les ventes de produits d'assurance vie ont chuté de 9% en glissement trimestriel.
    • Les revenus nets de commissions se sont envolés (+17% par rapport au trimestre précédent) grâce essentiellement à nos services de gestion d'actifs.
    • Tous les autres éléments de revenus combinés ont baissé de 7% en glissement trimestriel ; ils comprennent une baisse des revenus à la juste valeur et liés aux activités de trading (toujours élevés cela dit), une hausse des plus-values réalisées sur la vente d'actifs financiers et une baisse des autres revenus nets.
    • Nos charges d'exploitation ont été pénalisées par le fait que la plupart des taxes bancaires pour l'année entière ont été comptabilisées au premier trimestre (361 millions d'euros). Ces taxes bancaires mises à part, les charges ont augmenté de 2% en rythme annuel. Dès lors, si l'on répartit les taxes bancaires de façon homogène sur l'ensemble de l'année et que l'on exclut divers éléments hors exploitation, notre ratio charges/produits se monte à 52% pour le premier trimestre 2017, un niveau assurément confortable.
    • À 6 millions d'euros, les réductions de valeur sur crédits sont demeurées extrêmement faibles au cours du trimestre sous revue, grâce en grande partie aux reprises de réductions en Irlande. D'où un coût du crédit annualisé quasi insignifiant, à 0,02%. En ce qui concerne l’Irlande, nous estimons pouvoir reprendre entre 120 et 160 millions d’euros de réductions de valeur sur crédits sur l’ensemble de l’exercice 2017.
    • L'impôt sur le revenu s'est élevé à 85 millions d'euros et a bénéficié d'un actif d'impôt différé, non récurrent, de 66 millions d'euros au titre de la liquidation d'une société du groupe.
    • Notre position de trésorerie est restée forte, tout comme notre base de capital, avec un ratio common equity de 15,7% (à pleine charge, selon le compromis danois).

     

    Johan Thijs, CEO de notre groupe :

    « Nous signons une nouvelle fois une très bonne performance pour la période sous revue, et ce même si traditionnellement, le premier trimestre est celui où nous comptabilisons d’avance l'essentiel des taxes bancaires pour l'année entière. Nous nous réjouissons en particulier du rebondissement  de nos revenus nets de commissions. Il prouve que nous réalisons notre ambition de diversifier nos revenus en favorisant les activités génératrices de commissions telles que la gestion d’actifs et les assurances. Ceci, conjugué à un niveau très limité de réductions de valeur sur crédits et à des efforts continus en termes de maîtrise des coûts, nous a permis de dégager un excellent bénéfice net, de 630 millions d'euros.

    Nos clients ont sollicité davantage nos services de prêts, et l'on note également une hausse des dépôts et des avoirs en gestion. Notre approche axée sur le client porte assurément ses fruits. Nous sommes en outre parvenus à maintenir une bonne solvabilité et avons dépassé confortablement les exigences minimales en termes de capital imposées par les autorités réglementaires.

    Sur le plan stratégique et comme annoncé précédemment, nous avons désigné l'Irlande comme l'un des marchés domestiques du groupe. Sur ce marché, l’accent sera mis sur une approche essentiellement numérique (Digital First) . Nous continuons de déployer proactivement nos plans de technologie financière sur nos autres marchés domestiques également, afin d’optimiser encore le service à la clientèle. La nomination au Comité de direction d'un Chief Innovation Officer Groupe dédié souligne encore l'importance que nous accordons à la numérisation et à l'innovation au sein de notre groupe.

    Cela dit, précisons que nous voyons dans la numérisation davantage un moyen qu'une fin en soi. Un moyen de répondre aux besoins en constante évolution de notre clientèle. Car la centricité client est et reste le maître mot de notre modèle d'entreprise, autour de laquelle nous développons nos actions futures en tant que bancassureur durable. »

     

     

    * Ce communiqué contient des informations soumises à la réglementation sur la transparence des entreprises cotées en Bourse. Vous trouverez l’explication des ratios utilisés à la fin du rapport trimestriel.

    Contactez-nous

    Viviane Huybrecht

    General Manager KBC Corporate Communication / Spokesperson

    Published with Prezly