Nouveauté en Belgique pour les clients de CBC/KBC : KBC Asset Management lance Optimum Fund Enhanced Intelligence

Avec Optimum Fund Enhanced Intelligence* KBC Asset Management (KBC AM)** lance - en tant que gestionnaire – le premier fonds mixte dynamique dans lequel l’allocation d’actifs et la répartition au sein de ceux-ci sont proposées par  l’intelligence artificielle.

Objectifs et politique d’investissement

Optimum Fund Enhanced Intelligence vise un rendement aussi élevé que possible en investissant directement ou indirectement dans différentes catégories d'actifs, telles que des actions et/ou des investissements liés aux actions (ci-après 'le volet actions'), des obligations et/ou des investissements liés aux obligations (ci-après 'le volet obligations'), des instruments monétaires, des liquidités et/ou des investissements alternatifs (tels que l'immobilier, les instruments financiers liés à l'évolution des prix du marché des matières premières, etc.). 
La répartition cible alloue 55% au volet actions et 45% au volet obligations. Le fonds peut s'écarter de la répartition cible sur la base de différents modèles mathématiques. Le portefeuille présente généralement une répartition équilibrée entre actions et obligations. Ces modèles utilisent des données économiques et de marché pour générer des attentes ou des prévisions concernant l'évolution des marchés financiers et des catégories d'actifs. Ces données sont soigneusement sélectionnées par des experts de KBC Asset Management NV. KBC Asset Management NV détermine dans un premier temps les catégories d'actifs, les régions, les secteurs et les thèmes pouvant entrer en considération. Les modèles utilisent ensuite diverses techniques d'intelligence artificielle pour aider à déterminer quotidiennement, au moyen des prévisions ou des projections générées, la composition ou la répartition des volets actions et obligations sur les régions, les secteurs et les thèmes éligibles. Les données sur le sentiment peuvent également être utilisées pour aider à déterminer le contenu ou la diffusion du volet actions. Il s'agit par exemple du sentiment exprimé dans les articles de presse ou de la quantité de publications sur une certaine entreprise. L'influence de l'intelligence artificielle est plus limitée sur la composition du volet obligations que sur celle du volet actions ou sur la détermination de la répartition entre les catégories d'actions (pour plus d'explications, voir la section 'Stratégie définie' des informations concernant ce compartiment dans le prospectus). Toutefois, le gestionnaire peut toujours décider de ne pas suivre les modèles ou de ne les suivre que partiellement. L'intervention humaine est plus probable en des circonstances exceptionnelles. Il est possible que le fonds investisse dans des catégories d'actifs ne figurant pas dans la répartition cible. Le volet actions investit dans une sélection mondiale d'actions. Le volet obligations investit dans une sélection mondiale d'obligations. Le prospectus définit la note de crédit*** à laquelle le volet obligations doit répondre (pour de plus amples explications, voir la section 'Données relatives aux investissements' des informations concernant ce compartiment dans le prospectus). Toutes les régions, tous les secteurs et tous les thèmes entrent en considération pour les deux volets.

 

Optimum Fund Enhanced Intelligence est géré activement en référence de benchmark: 55% MSCI All Countries Net Return Index, 31,5% JP Morgan EMU Government Bonds Investment grade 1-5 year Total Return Index et 13,5% iBoxx Euro Corporate bonds Total Return Index. Le fonds n’a toutefois pas pour objet de répliquer le benchmark. La composition du benchmark est prise en compte pour la composition du portefeuille. La composition du portefeuille sera en grande partie similaire à celle du benchmark.
Le benchmark est également utilisé pour évaluer les performances du fonds. Le benchmark est aussi utilisé pour déterminer les limitations de risque internes du fonds. L’écart de rendement du fonds par rapport au benchmark s’en trouve ainsi limité. L'erreur de suivi prévue pour ce fonds est de 2%. L’écart de suivi reflète les fluctuations du rendement du fonds par rapport à celui du benchmark. Plus cet écart de suivi est important, plus le rendement du fonds peut fluctuer par rapport au benchmark. L’écart de suivi effectif peut être différent de l’écart de suivi attendu, en fonction des conditions de marché. Optimum Fund Enhanced Intelligence peut investir dans une certaine mesure en produits dérivés****. D'une part, cette limitation implique que les produits dérivés peuvent contribuer à atteindre les objectifs d'investissement (par exemple en augmentant ou en diminuant l'exposition à un ou plusieurs segments du marché dans le cadre de la stratégie d'investissement). D'autre part, les produits dérivés peuvent servir à neutraliser la sensibilité du portefeuille à une donnée de marché (comme la couverture d'un risque de change).

 

Le fonds se compose pour l’essentiel de fonds gérés par une société du groupe KBC en fonction de critères tels que la transparence de la politique d’investissement et la conformité avec la stratégie d’investissement du fonds.

 

Indicateur de risque et de rendement : 4

4 sur une échelle de 1 (faible risque, rendement potentiellement plus faible) à 7 (risque élevé, rendement potentiellement plus élevé).  L'indicateur de risque et de rendement prescrit par la loi est déterminé sur la base de la sensibilité du fonds au marché. Un investissement dans Enhanced Intelligence comporte en outre: un risque d’inflation moyen : le volet obligataire n’offre aucune protection contre une hausse de l’inflation ; un risque de change moyen: étant donné que le compartiment investit dans des titres libellés dans d’autres devises que l’euro, la probabilité est réelle de voir la valeur d’un investissement être influencée par des fluctuations de change ; un risque de crédit moyen : le volet obligataire investit principalement - mais pas exclusivement - en obligations dotées d'une note « investment grade»***. Par conséquent, le risque qu'un émetteur ne puisse plus honorer ses engagements est plus important que dans le cas d'un fonds investissant uniquement en obligations ayant la note « investment grade ». La valeur d'une obligation peut baisser si les investisseurs doutent de la solvabilité de son émetteur.

Enhanced Intelligence n'a pas d'échéance finale et n'offre aucune protection du capital.

Le fonds est libellé en euro. Le montant de souscription minimal est de 10 000 euros.

 

Frais et fiscalité

Frais d’entrée: 2,50%. Frais de sortie: 0%. Montant destiné à décourager un retrait dans le mois qui suit l’entrée: max. 5%. Frais courants (il s’agit d’une estimation vu que le fonds sera lancé en décembre 2020): 1,71%. Anti-dilution levy: En cas d'entrées ou de sorties nettes exceptionnellement importantes, KBC Asset Management peut facturer aux investisseurs concernés [qui entrent ou sortent à cette date] des frais supplémentaires qui neutralisent l'impact négatif sur la valeur nette d'inventaire.  L'ampleur de ces frais est basée sur les frais de transaction encourus par le gestionnaire. Cette taxe est prélevée dans des situations exceptionnelles dans l'intérêt des investisseurs qui conservent le fonds.

Fiscalité applicable aux investisseurs particuliers, soumis à l’impôt belge des personnes physiques :

- taxe boursière : pour les parts de capitalisation : 1,32% en cas de vente (max. 4 000 EUR); pour les parts de distribution: 0%.

- régime fiscal en Belgique: pour les parts de capitalisation: précompte mobilier éventuel de 30% sur la composante intérêts de la plus-value au moment du remboursement. Pour les parts de distribution: 30% de précompte mobilier sur les coupons. Précompte mobilier éventuel de 30% sur la composante intérêts de la plus-value au moment du remboursement (Ouvrez le document Asset test sur : www.kbc.be/documentation-investissements au moment du remboursement).

Le traitement fiscal dépend par conséquent de la situation personnelle et est susceptible d’être modifié à l’avenir.

 

KBC et l’intelligence artificielle

L"'intelligence artificielle (IA) fait désormais partie du quotidien des clients qui choisissent des solutions qui leur facilitent la vie. De nombreuses entreprises étudient la meilleure manière de recourir à l'IA pour fournir un service encore meilleur, plus rapide et de plus en plus personnalisé à leurs clients. Chez KBC Asset Management, il s’agit d’une priorité".

"L'IA renforce les capacités humaines. Ainsi, le logiciel basé sur l’IA  traite chaque jour plus de 1 000 paramètres tels que les indicateurs économiques, les données et les analyses du marché et des entreprises. En outre ce volume de données accru est traité plus rapidement et avec plus d'objectivité que ne peut le faire l'humain. L'IA tient compte également du ton de l’actualité et des réactions à propos des entreprises sur les sites d'information, les blogs et les médias sociaux. Pour KBC AM, cette prise en compte de données basées sur les "sentiments" dans la gestion des fonds est une nouveauté. En tant que gestionnaire d'actifs, elle nous permet de poser de nouveaux rapports et d'enrichir nos décisions d'investissement.", déclare Johan Lema, CEO de KBC Asset Management.

 

  • Big data : le logiciel d'IA traite plus de 1 000 données économiques et de marché par jour.
  • Techniques basées sur l’IA : le logiciel se compose de plus de 100 modèles d'IA - à la fois machine learning et  deep learning - qui épluchent ces données pour y détecter les corrélations, les tendances et les particularités.
  • Prévisions : sur cette base, le modèle d'IA établit une prévision des rendements escomptés pour les actions, les obligations, etc.
  • Décisions d'investissement : à partir de là, le logiciel construit un portefeuille pour le client.
  • Le contrôle humain reste très important : nos analystes de données et nos experts en investissement surveillent scrupuleusement le fonctionnement et les décisions du logiciel d'IA. 

 

"Dans des circonstances exceptionnelles comme le Brexit ou le Covid-19, l'IA n’a pas suffisamment de données à sa disposition pour pouvoir réagir rapidement. Les experts doivent alors pouvoir intervenir rapidement et de manière flexible. Ils actualisent le logiciel en permanence en l'alimentant régulièrement avec de nouvelles données.", ajoute Johan Lema.

 

Avec l'intelligence artificielle, KBC Asset Management franchit une nouvelle étape en matière d’investissement

En octobre 2017 déjà, KBC Asset Management avait chargé une équipe multidisciplinaire de définir et de concrétiser les possibilités d'investissement proposées par des modèles d'IA. Le 29 juin 2018, le logiciel IA a été déployé en coulisses. Pendant plus de deux ans KBC Asset Management a suivi et optimisé le fonctionnement.  Le logiciel d'IA est désormais suffisamment mature pour lancer le premier fonds belge co-défini par un logiciel d'IA, diversifiant ainsi le portefeuille d'investissement du client.

 

Par intelligence artificielle, nous entendons les systèmes spécifiquement conçus pour agir sans ou avec un minimum d'intervention humaine et qui, pour ce faire,

◦ collectent une masse de données sur les événements et les développements dans leur environnement,

◦ interprètent eux-mêmes les données collectées,

◦ en tirent des conclusions et font des suggestions,

◦ décident quelles sont les meilleures actions à entreprendre pour atteindre l'objectif fixé.

 

 « Tout comme l'intelligence artificielle est devenue une composante presque standard de votre GPS ou de votre smartphone, nous avons la même ambition en matière d'investissement. Nous sommes à un point de basculement. La puissance de calcul croissante des logiciels permet d'analyser les données en temps quasi réel. De nouvelles techniques telles que l'intelligence artificielle permettent alors aux logiciels de prendre des décisions d'investissement quasi autonomes, » explique Johan Lema, CEO de KBC Asset Management. 

"De cette façon, nous pouvons répondre aux évolutions du marché plus rapidement et plus efficacement. Chaque jour où nous alimentons nos logiciels avec de nouvelles données, la machine devient plus puissante."

 

 Une première pour les clients CBC/KBC

 « Proposer cette solution d'investissement innovante en tant que  distributeur à nos clients de la Banque Privée est le fruit d'une décision mûrement réfléchie, » affirme Xavier Falla, Directeur Général CBC Banque Privée. « À présent, nos efforts portent leurs fruits et nous sommes très fiers de pouvoir présenter cette grande première à nos clients aujourd'hui. Dans la continuité de notre stratégie, nous ne manquons aucune occasion de proposer des solutions innovantes à l'investisseur et cette fois grâce à ce fonds». 

 

 

Nous vous conseillons de lire le document ‘Informations clés pour l’investisseur’ et le prospectus avant d’investir dans ce fonds. Ces documents sont disponibles gratuitement en néerlandais et anglais (le document Informations clés pour l'investisseur est aussi disponible en français) auprès de votre agence CBC ou KBC. La présente fiche produit est soumise au droit belge et relève de la juridiction exclusive des tribunaux belges. En cas de plaintes, vous pouvez vous adresser à gestiondesplaintes@cbc.be ou plaintes@kbc.be ; tél. 081 803 163 (CBC) ou 0800 62 084 (KBC) ou ombudsman@ombudsfin.be.
Le service financier est assuré par CBC Banque SA ou KBC Bank NV.

 

* Enhanced Intelligence est un compartiment de la sicav de droit belge Optimum Fund et est géré par KBC Asset Management NV. CBC / KBC sont les promoteurs.
** KBC Asset Management est le gestionnaire d'actifs de CBC / KBC. Il soutient CBC / KBC dans le rôle qu'il joue dans la société en proposant des solutions d'investissement adaptées à leurs clients. KBC Asset Management gère et protège les actifs du client et soutient CBC / KBC en offrant un ensemble complet de solutions bancaires, d'assurance et d'investissement.
*** La notation (rating) d'une obligation reflète la probabilité qu'un investisseur reçoive effectivement les paiements d’intérêts et de capital prévus. Standard and Poor’s et Fitch expriment leurs ratings en lettres sur une échelle allant de AAA à D. Moody's exprime ses ratings en lettres et chiffres sur une échelle allant de Aaa à Ca, la note AAA (S&P et Fitch) ou Aaa (Moody's) d'une obligation correspondant à la probabilité la plus élevée qu'un investisseur reçoive effectivement les paiements d'intérêts et de capital prévus. Les obligations ayant un rating Investment grade affichent une notation (ou rating) à long terme de BBB- (S&P et Fitch) ou Baa3 (Moody’s) ou supérieure.

**** Les produits dérivés (ou dérivés) sont des instruments financiers dont la valeur est dérivée de la valeur d'un autre actif (l'actif sous-jacent). La valeur du dérivé est déterminée non seulement par la valeur de l'actif sous-jacent, mais aussi par nombre d'autres facteurs (tels que l'évolution des taux, la durée et la volatilité de l'actif sous-jacent, etc.). Il existe différents types de dérivés (forwards, futures, swaps, options, ... ) sur différents types d'actifs (matières premières, devises, actions, ...). Les dérivés tirent leur force de l'effet de levier. Ils peuvent être utilisés non seulement en tant qu'instrument spéculatif mais également afin de protéger un portefeuille contre certains risques de marché, tels que les risques de change et de taux d'intérêt.

Contact us
Stef Leunens Corporate Communication Manager
Stef Leunens Corporate Communication Manager
About KBC Group

En cas de doute ou de discussion sur le contenu des communiqués de presse, les versions publiées sur www.kbc.com/fr/communiques-de-presse sont la seule référence.

KBC Group
Havenlaan 2
B - 1080 Brussels
Belgium