KBC Groupe
Select your language
    Search

    Robustes résultats et achèvement du programme de désinvestissements

    Hors séance boursière – Information réglementée*

    Jeudi 13 novembre 2014 — (7.00 uur CET)
    KBC clôture le troisième trimestre 2014 sur un bénéfice net de 591 millions d’euros, contre 317 millions d'euros pour le trimestre précédent et 272 millions d'euros au troisième trimestre 2013.

    Abstraction faite de l'incidence des activités legacy (CDO, désinvestissements) et de la valorisation du risque de crédit propre, le bénéfice net ajusté s’élève à 477 millions d’euros au troisième trimestre 2014, contre 287 millions d'euros au deuxième trimestre 2014 et 457 millions d'euros au troisième trimestre 2013.

    Johan Thijs, CEO du groupe :

    "L'été 2014 a été marqué par des conditions de taux d'intérêt bas et un essoufflement de la relance économique qui s'était amorcée plus tôt dans l'année dans un contexte de faible inflation. Malgré ces développements, KBC dégage un bénéfice net de 591 millions d'euros au troisième trimestre, soit   477 millions d'euros en termes de bénéfice ajusté. Le groupe continue d'engranger d'excellents résultats commerciaux : hausse des revenus nets d'intérêts et gonflement du volume d'octroi de crédits et des dépôts de la clientèle. Nos revenus de commissions augmentent aussi, principalement dans les activités d'asset management. Le ratio combiné de nos activités d'assurance non vie demeure robuste et les ventes de produits d'assurance vie augmentent également. Le ratio charges/produits ajusté des éléments exceptionnels se maintient bien aussi. Les réductions de valeur pour pertes de crédit augmentent légèrement par rapport au niveau du trimestre précédent, mais demeurent globalement faibles, un recul pouvant être observé en Irlande. Nos revenus globaux continuent de se ressentir légèrement d'ajustements défavorables marked-to-market de la valeur des produits dérivés utilisés à des fins de gestion de l'actif et du passif (ALM).

    Outre ces excellents résultats commerciaux, le groupe a achevé son programme de désinvestissements convenu avec la Commission européenne en 2009. La cession de KBC Deutschland a été finalisée en septembre, la Banque Diamantaire Anversoise a été mise en cessation d'activités et les deux CDO restantes en portefeuille ont été démantelées. Ces opérations ont marqué le fin du programme de désinvestissements.

    Au troisième trimestre, la division Belgique dégage un résultat net de 384 millions d’euros, dépassant légèrement la moyenne de 375 millions d'euros pour les quatre trimestres précédents. Par rapport au trimestre précédent, le troisième trimestre 2014 se caractérise par une hausse des revenus nets d'intérêts et des revenus nets de commissions, un ratio combiné sain pour l'assurance non vie et une augmentation des ventes de produits d'assurance vie de la branche 23. Les autres caractéristiques du trimestre sous revue sont l'impact réduit, mais toujours défavorable, de la valorisation des produits dérivés ALM, le tassement des bénéfices réalisés sur la cession d'actifs financiers, la baisse saisonnière des revenus de dividendes et la décrue des autres revenus nets. Les charges diminuent légèrement, tandis que les réductions de valeur augmentent par rapport au faible niveau du deuxième trimestre. Les activités bancaires et d’assurance génèrent respectivement 80% et 20% du résultat net pendant le trimestre sous revue.

    Pendant le trimestre sous revue, la division Tchéquie a dégagé un résultat net de 130 millions d'euros, en léger recul par rapport à la moyenne de 139 millions des quatre derniers trimestres. Par rapport au trimestre précédent, les résultats du troisième trimestre se distinguent (en termes comparables) par la stagnation des revenus nets d'intérêts et une diminution des revenus nets de commissions, l'absence de bénéfices réalisés sur la cession d'actifs financiers, la hausse des résultats nets d'instruments financiers, la baisse du niveau des autres revenus, un robuste ratio combiné non-vie et la progression des ventes de produits d'assurance vie de la branche 23. Les charges s'allègent légèrement, tandis que les réductions de valeur pour pertes de crédit augmentent par rapport au niveau particulièrement bas mais insoutenable du trimestre précédent. Les activités bancaires et d’assurance génèrent respectivement 95% et 5% du résultat net pendant le trimestre sous revue.

    Au cours du trimestre sous revue, la division Marchés internationaux enregistre un résultat net positif de    27 millions d'euros, en nette amélioration par rapport à la moyenne négative de 236 millions d'euros pour les quatre trimestres précédents (qui avaient été marqués par la constitution de provisions supplémentaires pour pertes de crédits en Irlande au quatrième trimestre 2013 et par l'impact de la nouvelle loi sur les crédits aux particuliers en Hongrie au deuxième trimestre 2014). Par rapport au trimestre précédent, le troisième trimestre 2014 se caractérise par la légère hausse des revenus nets d'intérêts et la robustesse des revenus nets de commissions, le résultat stable des instruments financiers à la juste valeur et le léger tassement des gains sur actions et obligations, une détérioration du ratio combiné non vie et une contraction des ventes d'assurances vie. Il est à noter cependant que le trimestre précédent avait fortement pâti de l'impact de la nouvelle loi hongroise sur les crédits aux particuliers. Les charges restent stables au troisième trimestre et les provisions pour pertes de crédit diminuent, surtout en Irlande. Globalement, les activités bancaires enregistrent un résultat net de 23 millions d’euros (résultats positifs en Slovaquie, Hongrie et Bulgarie mais négatifs en Irlande), tandis que les activités d’assurance dégagent un résultat net de 4 millions d’euros.

    La position de trésorerie du groupe demeure très solide, les ratios LCR et NSFR dépassant largement les 100%.

    Notre position de capital reste très solide également, ainsi qu'en témoigne le ratio common equity de 13,7% (selon Bâle III, à pleine charge, compromis danois). L'analyse des neuf premiers mois de l'année tient compte du remboursement de 0,5 milliard d'euros au gouvernement régional flamand au début janvier, ainsi que des résultats des neuf premiers mois et d'une provision proratée pour le dividende proposé et les coupons sur les instruments Tier-1 additionnels et sur le solde des aides publiques à verser sur 2014. Par conséquent, le ratio common equity se maintient largement au-dessus de l'objectif de 10,5%.

    Les résultats de l'examen approfondi de la qualité des actifs par la BCE confirment notre forte position de capital. KBC réussit en effet haut la main l'examen de la qualité de ses actifs et les tests de résistance, maintenant un ample tampon de 2,8 points de pourcentage (2,8 milliards d'euros) qui dépasse le seuil de 5,5% imposé par la BCE. Cette performance reflète l'excellente capacité de résistance de KBC.

    Le groupe salue par ailleurs aussi l'extension des accords d'ancrage de KBC Groupe conclus par Cera, KBC Ancora, MRBB et les autres actionnaires stables. Tous ont confirmé leur intention de continuer à agir conjointement dans l'intérêt de KBC Groupe SA pour une nouvelle période de 10 ans. Ils continueront donc à assurer la stabilité de l'actionnariat et à soutenir le développement futur du groupe KBC.

    L'accord d'ancrage aidera KBC à réaliser son ambition de se classer parmi les établissements financiers orientés client les plus performants d'Europe et de devenir la référence en matière de bancassurance sur ses marchés domestiques. Nous atteindrons cet objectif en renforçant de manière rentable notre modèle de bancassurance axé sur notre clientèle de particuliers, de PME et de moyennes capitalisations sur nos marchés domestiques, en nous concentrant sur une croissance profitable et durable dans le cadre d'une gestion rigoureuse des risques, des capitaux et des liquidités et en magnifiant la satisfaction des clients grâce à notre politique de distribution fluide, multicanal et orientée client. Le groupe est très reconnaissant de la confiance que ses clients et parties prenantes manifestent à l'égard de la société et de ses employés."

    Veuillez trouver ci-joint le communiqué de presse.

    * Ce communiqué contient des informations soumises à la réglementation sur la transparence des entreprises cotées en Bourse.

    Johan Thijs, CEO KBC Groep
    KBC-logo

    Contactez-nous

    Viviane Huybrecht

    General Manager, Corporate Communication/Spokesperson, KBC Group

    KBC Groep NV

    Wim Allegaert

    General Manager, Investor Relations, KBC Group

    KBC Groep NV

    Published with Prezly